• Accueil

Bienvenue

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Vous aimez la vie, la vie est précieuse, la vie est un miracle, la mort est un mirage…Toutefois, avez-vous pensé à votre dernier jour, à vos derniers messages, les paroles d'amour... ?  À la dernière image que vous laisserez ? À la sérénité que vous souhaiteriez voir sur le visage de vos proches ? À votre dernier habit ? 

Juste une petite réflexion, un moment de silence intime avec vous-même pour contempler vos derniers instants, bien à l’avance, quand vous êtes en pleine santé ?

Une aventure universelle

Phrase banale, une tautologie : la Vie, c’est la naissance, une vie et la mort. Bien sûr !
Mais le dernier jour, c’est le pire, c’est le grand questionnement de toute l’humanité depuis son apparition, personne ne peut dire quand il arrivera.

Pourtant, comme un chemin arrive en haut de la montagne, comme un ruisseau se perd dans un lac, comme un vent de sable recouvre une cité, ce dernier jour est notre finalité…mais le souvenir se perpétuera. Il sera un héritage sur lequel nos survivants traceront leur carte aux mille voies et trouveront leurs racines. Il sera une horloge ralentie, arrêtée dans le temps, pour se poser et se consoler.
C’est un peu cela l’éternité de la vie sur terre : être éternel dans le cœur de ceux qui nous ont aimés.

Une aventure personnelle

Je suis pédiatre. Quand j'exerçais, je souhaitais guérir, bien sûr oui, mais, avant tout, prévenir, communiquer pour alléger peut-être de futures souffrances.

À vrai dire, je voudrais, par ce site, vous inviter à ne pas craindre le dernier jour de votre vie, à changer votre appréhension en un…"Oui ! D’accord, c’est envisagé, accepté, maintenant on passe à autre chose, à la liberté de vivre, bien ou mal, c’est ma vie..."
Parce qu'il faut bien toute une vie pour préparer la sérénité des derniers jours, la rubrique "la petite philocalie", l'amour de la beauté de la vie, accueillera avec joie tous les écrits proposés en ce sens.
Ce site aime la Vie.

Vous lirez pourquoi il est important, pour notre paix et celle de nos proches, de partir en habit de mort, on ose le mot, plutôt qu’en habit de vivant.
Notre dernier acte symbolique pourrait être de choisir la sobriété d’un linceul de couleur douce et naturelle, une pure simplicité pour signer le dépouillement de notre vie, de nos biens matériels, de nos joies et de nos peines.

Ce dernier vêtement, en Provence et dans les campagnes, autrefois, on y pensait tranquillement. Il y avait, dans l’armoire sentant la lavande, un grand drap de lin, plié, pour le prochain défunt. Il était là, on n'y touchait plus, juste préparé.

Vous lirez en outre que, dans l’Histoire sacrée, il y a le Saint-Suaire tellement controversé et qui a mystérieusement traversé les siècles.
Depuis que la conscience humaine s'est éveillée, que dire des rituels funéraires ? Sujet infini, aussi divers que l'infini des sociétés et communautés humaines. Vous trouverez donc un mini-mini résumé et quelques exemples anecdotiques.
Et de nos jours ?...en Occident, on fait ce qu’on veut.
Or, à la fin du XXe siècle, d'un brevet, pour faciliter un acte technique, est née la pensée d'un soin respectueux de notre tout dernier instant, dans la simplicité et une sorte d'humilité universelle.
Pourquoi ? Oh ! pour diverses raisons médicales, spirituelles, environnementales mais...un linceul…pour partir en beauté !

Une rêverie ? Une aventure ? Une audace ? Un "peut" être ? C'est à nous tous d'en faire une rencontre et d'espérer NOTRE aventure...